C’est un jeu qui consiste à rendre le lecteur actif, au besoin à l’étonner en générant des “strates de découvertes”. Quand une couverture s’ouvre sur un intérieur, quand un pli révèle une fraction d’information tout en prolongeant le design d’un premier plan, quand le découpage participe au propos et “raconte” ce qu’on a à dire, on ajoute au document une aspérité créative, qui fixe le lecteur en attirant son attention. C’est à chaque fois un challenge que j’adore partager avec les imprimeurs.
VISION 2030 de la CCI de Grenoble
Le découpage est ici au centre du dispositif. Au départ, il s’agissait d’éditer un document pour énoncer quatre grandes visions de la CCI à l’horizon 2030, le tout articulé à partir de repères méthodologiques. Une approche très conceptuelle et politique sans aucune illustration. 
J’ai eu l’idée d'illustrer le rayonnement du “Y” Grenoblois (les trois vallées débouchant sur la ville). Celui-ci, comme un pivot au centre de la page est construit à la manière d’une image infra-rouge à partir du centre d’une carte. Chaque couleur du spectre se révèle en aplat au fur et à mesure de l’ouverture du document. Ce “Y”, construit comme un logotype, se structure par ses découpes successives et décalées, de la couverture à la 2e de couverture au rabat intérieur et extérieur jusqu’au point central sur la première page intérieure. Ce dispositif, mis en place sur une brochure de 20 pages au format 22 x 24 cm a également été décliné sur un carton de vœux dépliant de la CCI pour 2012.
L'apprentissage industriel
Avec l’éditeur FORMAT, nous avons d’abord réfléchi pour le Centre de Formation des Apprentis de l’Industrie  (CFAI du Dauphiné) à une façon d’illustrer de manière générique l’apprentissage industriel. Pour donner un caractère enclin et dynamique, enlever un peu de cette austérité traditionnelle qui accompagne ce secteur, je suis parti sur l’idée d’un traitement à la “Fernand Léger” contemporain. 
J’ai réalisé cette illustration un peu comme une “tapisserie” à dérouler pour figurer une atmosphère, une manière d’être. Cette illustration a ensuite servi de matrice à un dépliant en accordéon. Celui-ci se déroule tout en dévoilant et en modifiant à la fois ce motif. Le dessin se recouvre d’une page à l’autre par un dispositif de découpe en biais créant un rythme de lecture très particulier. Le document s’ouvre de multiples manières créant ainsi autant de points d’entrées. La mise en page est construite à partir d’une grande découpe en biseau. Elle accompagne celle-ci ou s’y oppose selon la séquence de pages. En ne sacrifiant rien au message et au volume d’informations à communiquer, la découpe crée ici un rythme qui donne à ce document un caractère extrêmement dynamique.
ENERGIZED BY TENERRDIS
Tenerrdis a créé ce label pour valoriser les projets aboutis et “méritants” de ses adhérents. Chaque année, de nouveaux projets sont labellisés. Chaque année, Tenerrdis prime publiquement ces derniers en communiquant et en créant l’événement. 
Je suis tout d’abord intervenu sur le logo de ce label. J’ai créé ce dernier comme une déclinaison immédiate du logo du pôle, à savoir qu’il “irradie” à partir d’un centre. Cette irradiation me sert du coup de postulat de base à la construction du document. L’onde du logo se recouvre page par page à partir du centre (couverture) sur un système d’accordéon décalé. Les couleurs de tranche (donc celles de fond de chaque page) sont celles des codes des filières. Pour le chemin de fer, la seule contrainte que je m’impose est donc celle de l’harmonie des couleurs les unes par rapport aux autres. On évite ainsi tout problème protocolaire d’ordre de présentation des projets, d’autant que ce dépliant se découvre et s’ouvre de multiples manières. 
En présentant chaque projet sous forme de “fiche indépendante”, on retrouve néanmoins l’idée d’intégration de chaque projet dans un “tout”. Chaque projet est une brique qui contribue à faire vivre dynamiquement l'ensemble du document. 
Haut de page